Nos agences

Une gamme complète de services immobiliers

TiffenCogé propose une gamme complète de services immobiliers, et intervient sur Paris et sa première couronne au travers de ses 4 implantations :
Siège social Faisanderie
15 rue de la Faisanderie
75116 Paris
Tél : 01.56.21.39.00
Agence Neuilly-Sur-Seine
32 rue Pierret
92200 Neuilly-Sur-Seine
Tél : 01.56.90.11.03
Agence Saint-Cloud
64 rue Gounod
92210 Saint-Cloud
Tél : 01.46.02.57.27
Agence Saint-Mandé
1 avenue du Général de Gaulle
94160 Saint-Mandé
Tél : 01.43.98.21.54

TiffenCogé

En quelques chiffres

0
Collaborateurs à votre service.
0
Ventes concrétisées chaque année.
0
Ans d’existence et de savoir-faire.
0
Locations signées chaque année
0
 €
De chiffre d’affaires moyen annuel.
1,3 milliard
d’actifs sous mandat de gestion.
0
Appartements, maisons et locaux commerciaux gérés.
0
Ans d’une gestion familiale par la famille Beuchard.
0
Immeubles gérés en qualité de syndic, pour 13 000 copropriétaires.

Index égalité femmes-hommes du Groupe TiffenCogé : 87/100.

Nos actualités

Consultez nos derniers articles

Location d’un appartement à Paris : comment s’entreprend-elle avec un locataire mineur ?
Location d’un appartement à Paris : comment s’entreprend-elle avec un locataire mineur ?

Et oui ! Il est tout à fait légal de louer son appartement parisien à un mineur, tant que les réglementations y afférentes sont respectées. De quels impératifs s’agit-il exactement ? Voici davantage de détails sur le sujet.

Le bail : un représentant légal est obligatoire

La location d’un appartement à Paris s’effectue normalement avec un locataire de moins de 18 ans, mais qui est déjà émancipé. C’est notamment le cas lorsque le jeune est marié. Dans ce cas, le bail s’établit comme avec un locataire adulte.

Cependant, lorsqu’il est question d’un mineur non émancipé, la réglementation impose la présence d’un représentant légal dans le contrat de location. Il peut s’agir de l’un de ses parents ou de son tuteur. Cette personne doit aussi apposer sa signature dans le bail en précisant la formule « en ma qualité de représentant légal de X, mineur ou mineure ». Cette mention signifie qu’elle n’est pas colocataire, mais qu’elle compense l’incapacité juridique du mineur qu’elle représente.

Cette réglementation prend effet dans tous les types de location qui ont trait à un mineur encore dépendant d’un tiers. C’est le cas lors d’une location nue ou meublée, d’un bail étudiant de 9 mois, d’un contrat de mobilité en faveur d’un stagiaire ou d'un apprenti.  

Le cautionnement : il peut être exigé par le bailleur

Pour renforcer sa solvabilité, le locataire mineur est appelé à présenter un cautionnement au bailleur. Ce dernier est, d’ailleurs, en droit de l’exiger dans les situations suivantes :

  • S’il est une personne morale et que le mineur ne perçoit aucune bourse d’études
  • S’il est une personne physique ou une SCI familiale et que le mineur est apprenti ou étudiant. Dans ce cas, le bailleur peut en même temps souscrire une GLI.
     
Estimation immobilière à Paris : ce qu’il faut retenir
Estimation immobilière à Paris : ce qu’il faut retenir

Pour connaître la valeur marchande d’un bien immobilier, celui-ci doit être estimé. Son propriétaire peut s’en charger lui-même ou confier la démarche à un professionnel. Quoi qu’il en soit, l’évaluation de la propriété doit s’effectuer en prenant en compte les quelques éléments suivants. 

1. Le prix d’achat n’a plus lieu d’être

Le bien immobilier que vous souhaitez estimer peut être sujet à des détériorations. Mais qu’il s’agisse de petits ou de gros dommages, ils influeront sur sa valeur. N’oubliez pas, non plus, que le marché de l’immobilier est en constante évolution. Au moment de l'estimation, la propriété peut donc avoir subi une dévaluation ou une valorisation spontanée. En conséquence, son prix d’achat n’est plus à considérer lors de son estimation, sauf pour calculer la plus-value ou la baisse obtenue.

2. Les sentiments n’ont pas leur place dans l’estimation

Pour être fiable, une estimation immobilière à Paris ou ailleurs doit s’effectuer en toute objectivité. Les atouts de la propriété doivent être appréciés à leur juste valeur. Il en est de même pour ses défauts. C’est la raison pour laquelle il est déconseillé à un propriétaire immobilier d’estimer lui-même son bien, car ses sentiments risquent de fausser le résultat.

3. Les prix du marché représentent une base de références cohérente

Les prix opérés sur le marché permettent d’avoir un premier aperçu concernant les tendances à suivre au moment de l'estimation. Il faut se référer aux valeurs des propriétés similaires. Celles-ci sont obtenues selon le rapport offre/demande ainsi que les goûts des acheteurs.   
 

Faciliter la vente d’un appartement à Paris à partir d'une visite immobilière efficace
Faciliter la vente d’un appartement à Paris à partir d'une visite immobilière efficace

La visite immobilière est une étape cruciale pouvant mener plus facilement à la vente d’un appartement à Paris. Elle représente la meilleure occasion pour séduire les potentiels acheteurs. Mais pour ce faire, elle doit s’anticiper. Voici comment faire.

1. Programmer des visites individuelles

Chaque acheteur potentiel doit pouvoir visiter l’appartement de manière individuelle. Il pourra ainsi avoir la liberté de s’attarder sur les éléments qui l’intriguent tout particulièrement ou de poser toutes les questions qui le taraudent. Il aura aussi la possibilité d’émettre ses impressions concernant le bien.  

2. Anticiper les questions

Pour l’acheteur, une visite réussie est celle qui lui permet d’avoir des réponses à toutes ses questions. À vous de le satisfaire dans sa curiosité en anticipant ses interrogations et en préparant les réponses adéquates. Fournissez-lui des informations claires et exactes. 

3. Disposer des diagnostics immobiliers

Les diagnostics immobiliers ne doivent pas obligatoirement être divulgués au moment des visites. Toutefois, les mettre à la disposition des acheteurs durant ces rendez-vous leur permet d’avoir davantage d’informations sur l’état du logement. Ils pourront alors prendre une décision plus réfléchie et en toute connaissance de cause concernant le bien.

4. Penser au bon itinéraire de visite

Selon la configuration des pièces dans l’appartement, tracez l’itinéraire le plus logique à suivre. Le but est que la visite se fasse de manière fluide et agréable. Il est important de n'oublier aucune salle.

5. Mettre au point un dossier de visite

Rassemblez toutes les informations concernant votre appartement dans un dossier de visite. Fournissez-en un exemplaire à chaque acheteur potentiel. Le document permet d'identifier votre logement parmi tous ceux que vos visiteurs auront découverts.
 
 

Les termes à vérifier dans un contrat de gestion locative à Saint-Cloud
Les termes à vérifier dans un contrat de gestion locative à Saint-Cloud

Un contrat en bonne et due forme doit être établi dans le cadre d’une gestion locative confiée à une agence immobilière. Certains éléments doivent retenir votre attention. 

La carte professionnelle en immobilier

L’enseigne doit obligatoirement disposer d’une carte professionnelle G pour pouvoir offrir des services de gestion locative à Saint-Cloud ou ailleurs. La pièce est délivrée par la Chambre du Commerce et d’Industrie et doit être renouvelée tous les trois ans. Elle atteste du professionnalisme et du savoir-faire de l’agence dans la mission qui lui est confiée.

Les fonctions de l’agence immobilière

Le contrat doit énumérer les fonctions qui sont attribuées au gestionnaire immobilier. Elles dépendent du type de mandat qui a été signé. En effet, la formule d'exclusivité signifie que l’ensemble des tâches qui concernent la location est confié à l’agence. En revanche, un contrat semi-exclusif limite les fonctions qui lui sont affectées. 

Les rémunérations de l’enseigne

Aux services offerts par l’enseigne correspondent forcément des honoraires. Celles-ci doivent être définies à l’avance et dans le contrat de gestion locative. L’agence doit, pour cela, être transparente quant à sa grille tarifaire. Si elle propose un accompagnement sur-mesure, demandez à avoir davantage de détails sur ses prestations et les prix qui y seront appliqués. En effet, le calcul de ses honoraires peut alors être spécifique. 

La durée du mandat

Comme n’importe quel contrat, celui qui a trait à la gestion d’une location a une durée de validité prédéfinie. Celle-ci est généralement de 12 mois et est renouvelable tacitement. Ledit contrat doit préciser les conditions de sa résiliation. Prêtez attention à d’éventuelles sanctions en cas de révocation avant terme. 

Une question ?

Nous contacter

Glisser/déposer le logo dans le cadre de droite*

* Champs obligatoires

« Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par TIFFENCOGÉ pour gérer votre demande de contact. Elles sont conservées pour la durée nécessaire à la gestion de la relation client dans le respect des prescriptions légales applicables et sont destinées à nos conseillers Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant TIFFENCOGÉ contact@tiffencoge.fr. Nous vous informons de l’existence de la liste d'opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : https://conso.bloctel.fr/ »