TiffenCogé fête ses 200 ans !
17/01/2018
Points juridiques
17/01/2018
Afficher tout

L’état des marchés de la vente et de la location en ce début d’année

On sent une hésitation en ce mois de janvier après une excellente année en vente mais plus contrastée en location.

Côté vente, les taux bas ont encouragé les acquéreurs à concrétiser leurs projets tout au long de 2017. Les prix ont logiquement progressé sans toutefois que les revenus progressent. La solvabilité des acquéreurs sera donc moins bonne en 2018 entraînant un tassement des volumes de vente et donc un ralentissement de la hausse des prix.

Le marché de la location est plus contrasté.

Sur Paris, les propriétaires bailleurs ont pour plus d’un quart d’entre eux choisi de vendre après le congé de leur dernier locataire plutôt que de relouer. La conversion de leur patrimoine immobilier vers des placements financiers pour éviter l’IFI annoncé et les prix de vente attractifs les ont motivés. Il en ressort une baisse du stock locatif avec en perspective une crise du logement en petites surfaces pour la prochaine rentrée scolaire. Le secteur des grandes surfaces est moins pénalisé mais reste peu actif.

Cette conjoncture propre à Paris a des conséquences sur la proche banlieue qui bénéficie des blocages du marché parisien. En effet, les belles communes proches de Paris sont une bonne option pour ceux qui ne trouvent pas à Paris que ce soit en raison d’un manque d’offres ou de prix trop élevés.