Vente d’un bien en succession à Saint-Mandé : quels sont les frais à prévoir ?

Partager sur :

En projetant de vendre un bien hérité d’une succession à Saint-Mandé, vous devez vous attendre à effectuer certaines dépenses essentielles et indispensables pour mener le projet à bien. Certaines sont courantes lorsqu’il est question d’une vente immobilière tandis que d’autres sont intimement liés à la provenance du bien. Voici les détails.

Les frais relatifs à la mise en vente du bien

Certaines dépenses sont communes à toutes les ventes immobilières, quelle que soit l’origine du bien mis en jeu. Cela concerne :

  • les frais de diagnostics immobiliers ;
  • les frais d’agence, c’est-à-dire les rémunérations du mandataire ;
  • les frais de valorisation du bien.

Fiez-vous à un professionnel pour connaître le coût de chaque dépense. 

Les frais de notaire complémentaires

Si le bien provient d’une succession, sa mise en vente engage forcément des frais de notaire supplémentaires qui sont obligatoirement à la charge du vendeur. Ils concernent la production de deux documents juridiques par le notaire et qui sont indispensables pour pouvoir entreprendre la vente :

L’attestation immobilière

Le document désigne les nouveaux propriétaires du bien, c’est-à-dire toutes les personnes qui en ont hérité. Sa rédaction engage un coût dont le montant est fonction de la valeur du bien :

  • pour un prix inférieur à 6 500 euros : 1,972 % ;
  • entre 6 501 euros et 17 000 euros : 1,085 % ;
  • entre 17 001 euros et 30 000 euros : 0,74 %
  • supérieur à 30 000 euros : 0,542 %.

L’acte de partage

Il n’est nécessaire de rédiger le document que si le bien est en indivision successorale. Il indique la répartition de la propriété parmi tous les héritiers. Concrètement, il précise la quote-part de chaque indivisaire. Le coût de la prestation du notaire pour produire l’acte est aussi calculé selon le prix du bien :

  • pour un bien inférieur à 6 500 euros : 4,931 % ;
  • entre 6 501 euros et 17 000 euros : 2,034 % ;
  • entre 17 001 euros et 60 000 euros : 1,356 % ;
  • plus de 60 000 euros : 1,017 %.