Comment choisir son chasseur immobilier à Saint-Mandé ?

Partager sur :

Pour réaliser une acquisition immobilière dans les meilleures conditions, l’appui de spécialistes demeure nécessaire. Pour entreprendre les recherches du bien idéal, vous avez le choix entre l’accompagnement d’un agent immobilier et celui d’un chasseur de bien. En choisissant le second, vous aurez la garantie de profiter d’une évaluation efficace des offres sur le marché. Mais encore faut-il avoir affaire à un professionnel compétent. Pour en être certain, fiez-vous aux critères suivants.

Sa pratique de l’activité est réglementaire

Il est important d’avoir affaire à un chasseur immobilier à Saint-Mandé qui est en situation réglementaire par rapport à la loi. Pour que ce soit le cas, il doit disposer d’une carte professionnelle T valide, relative aux transactions immobilières. Sans cette pièce, il ne serait pas autorisé à contracter un mandat de recherche.

La prédisposition à présenter une assurance et des garanties

Le chasseur doit obligatoirement souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Elle vous protège en cas de faute venant du spécialiste. Ce dernier doit également présenter une garantie financière minimale de 110 000 euros. Elle pourra intervenir pour rembourser les fonds que vous auriez pu mettre à la disposition du professionnel en cas de méfait. 

Son appartement à un groupement de professionnels

Vous n’êtes pas obligé de choisir un chasseur de bien qui fait partie d’un groupement de professionnels tel que la Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers. Mais en en prenant l’initiative, vous vous assurez de son professionnalisme et de son respect de certaines normes déontologiques strictes.

La prise en compte des contraintes liées à son métier

Un chasseur d’appartement professionnel doit être conscient des limites de ses attributions. Il n’est pas habilité à vous vendre un bien qui pourrait être issu de son portefeuille de vente. Sa fonction consiste à entreprendre la quête sur le marché en se basant sur vos critères de choix.

Le respect de son droit à honoraires

En principe, un chasseur de bien comme un agent immobilier ne peuvent percevoir de commission qu’à l’aboutissement de leur mission. Autrement dit, le professionnel ne peut vous demander de paiement à l’avance ni de complément si le mandat ne le précise pas.